Mal de dos et Course à pied

Mal de dos et course à pied
Aimer c'est partager ;-)!

Etant adepte de la course à pied et sujette au mal de dos, je me suis demandé quel rapport il pouvait y avoir entre mal de dos et course à pied. De ma réflexion est né cet article.

La course à pied est une activité physique qui implique des impacts répétitifs, parfois pendant une longue durée. Les gens qui ont un problème sous-jacent de douleurs dans le bas du dos, peuvent aggraver leurs douleurs avec la course à pied ou le jogging. Cela pourra se traduire par une sorte de sciatique (douleurs aux jambes, faiblesse ou engourdissement).

Mal de dos et course à pied

Lorsque l’on est déjà sujette au mal de dos, il peut être judicieux de savoir quand envisager un traitement et surtout quel type de traitement envisager.

Les douleurs au niveau du bas du dos sont communes chez les coureurs. Celles-ci surviennent souvent brutalement, après avoir forcé durant une séance ou fait un mauvais mouvement, ou encore après avoir couru une longue distances sans s’échauffer auparavant.

D’où proviennent les douleurs dans le bas du dos liées au running ?

La douleur du bas du dos peut avoir différentes origines des plus bénignes aux plus graves. Elle se caractérise par un spasme musculaire et une douleur qui est centralisée dans le bas du dos. Ce type de douleur ne se déplace pas forcément dans la fesse ou les jambes (une douleur rayonnante est connue sous le nom de sciatique ou radiculopathie).

Les douleurs lombaires provoquées par la contrainte musculaire sont mieux traitées par une variété de techniques d’autosoins. Il peut être préférable d’arrêter la course à pied durant une semaine ou plus en fonction de vos douleurs. Les moyens efficaces de soulager les douleurs lombaires causées par des efforts musculaires comprennent habituellement une ou une combinaison des suivantes:

  • Une courte période de repos (un ou deux jours) si la douleur est sévère
  • Étirement doux
  • Glaces ou paquets froid, appliqués pendant 10 à 20 minutes à la fois
  • Thermopathie ou chaleur humide
  • Les médicaments contre la douleur, tels que l’acétaminophène (par exemple Tylenol) Médicament anti-inflammatoire en vente libre (par exemple ibuprofen, naprosyn)

Ce type de douleur s’améliorera souvent au cours d’une à trois semaines uniquement par restriction d’activité.

Une forme plus problématique de lombalgie pour les coureurs est la douleur lombaire liée à des problèmes structurels dans le bas du dos, comme par exemple une hernie discale ou maladie du disque dégénératif

Comment prévenir le mal de dos quand on fait du running

L’exécution pose un niveau élevé de stress répétitif sur le dos et, pour ceux qui ont des problèmes de bas du dos, il est particulièrement important de prendre des mesures pour réduire la tension sur le bas du dos.

En général, les conseils suivants sont recommandés pour les coureurs, en particulier pour ceux qui sont sensibles au lombalgie ou à la douleur / sciatique des jambes:

  • Faites un échauffement complet avant de commencer une course
  • Étirez les ischio-jambiers (les gros muscles à l’arrière de la cuisse) deux fois par jour pour minimiser le stress à travers le bas du dos
  • La formation de tonification musculaire et de musculation est également importante, en particulier avec les muscles de base du dos
  • La formation croisée est utile, afin de ne pas entrer dans un syndrome de surutilisation
  • Portez des chaussures confortables et de soutien
  • Voir comment les orthèses des pieds aident à la douleur au bas du dos
  • Essayez de courir sur une surface souple si possible, comme une piste d’athlétisme, et essayez d’éviter de courir sur du ciment

Pour conclure

Mal de dos et course à pied vont parfois de pair. Mais ce n’est pas une fatalité. Il est important que les patients atteints de mal de dos prennent note des symptômes du dos qui peuvent être exacerbés par une activité particulière. Si la course à pied entraîne constamment des douleurs au dos ou des symptômes de douleur aux jambes, une évaluation avec un spécialiste de la colonne vertébrale, y compris des radiographies et peut-être une IRM, peut être utile pour déterminer la source de cette douleur. Dans ce cas, une pause dans la pratique de la course à pied pourra s’avérer indispensable.

Réduire le mal de dos

Un petit mot ?

commentaires

Aimer c'est partager ;-)!

Copyright 2014 – 2017 – Mademoiselle Fit – Tous droits réservés.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*